AU COIN DE LA PENSÉE : LE MONUMENTAL PROJET DE L'ACADÉMIE INTERNATIONALE DE BASEBALL D'HAÏTI (IBAOH)

Le passé est la boussole du présent et de demain. Ancienne vedette de la politique haïtienne, l'illustre sénateur Louis Déjoie martelait souvent : "Un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir". Même la technologie ne conteste pas ce slogan. D'ailleurs, ce sont des cerveaux plus que centenaires qui ont offert à l'humanité la machine à calculer et le télescripteur notamment. Ainsi marche le temps !

Le présent est le pont qui relie le passé et l'avenir. La passation des responsabilités au sein d'une famille gérant une industrie par exemple reflète le mariage des trois espaces du temps (passé, présent, avenir). Et il a vu juste celui qui a écrit que "l'histoire c'est la poursuite de la guerre par d'autres moyens". Une pensée significative "au coin de la pensée".

Reliant le passé et le présent, l'Académie internationale de Baseball d'Haïti (IBAOH) couve un monumental projet pour l'été 2021. Un ambitieux projet ! Avant de franchir la barrière de cette large initiative, il importe de préciser que cette Académie de baseball, fondée le 10 janvier 2017 à Porto Rico, a été inaugurée le 27 juillet 2017 à Ouanaminthe (Nord-Est). Les responsables de cette entité ont déjà installé deux écoles dans le pays, à La Montagne (Sud-Est) et à Ouanaminthe. Les deux prochaines étapes sont, respectivement, Cap-Haitien et Cabaret. Ensuite, l'IBAOH ouvrira une école à Florida.

La colossale initiative de l'IBAOH concerne les gloires nationales, toutes disciplines confondues. Les 6 et 7 aôut 2021, l'Académie internationale de Baseball d'Haïti projette d'inaugurer un "Temple de la gloire" à La Montagne (Jacmel). Le dynamique Séymour Coffy et ses partenaires de l'IBAOH ne laissent rien au hasard dans la planification de cette colossale entreprise. En ce sens, ils conjuguent savoir-faire, détermination et saine collaboration en vue d'honorer au jour J nos héros sportifs vivants ou disparus dans cette grande loge construite pour eux.

En première ligne figurera naturellement le légendaire Sylvio Cator, la première vedette internationale de notre pays. Puis, son partenaire de la piste André Théard, les champions de la CONCACAF des nations 1957, Frantz Calixte, le tennisman Ronald Agénor, les champions de la Caraïbe 1979, le marathonien Dieudonné Lamothe, nos deux lauréats de la CONCACAF des clubs champions (Racind CH et Violette AC), Roland Roy, le père de la presse sportive haïtienne Jean-Claude Sanon, les vainqueurs de la Coupe François Duvalier de 1966, Gérald Basile, Stéphen Moise (Topa), Joseph Obas, Jacques Joachin, nos U17 masculins mondialistes 2007, Emmanuel Eugène, Antoine Tassy, les initiateurs de l'IBAOH, Bob Lemoine, Édouard Baker, Hans Larsen, Marcel Mathieu, Gérard Raoul Rouzier, Fénol Charles, Killick Jean-Louis et Toto Calixte, Hugues B. Verrettes, Ernst Laraque, Jacques Deschamps et les cyclistes des années 80, Miguel Saint-Jean, nos Grenadières du mondial foot féminin U20-2018, René Vertus, Maxime Antoine, Raymond Augustin, Claude-Henry Albert, Emmanuel Coicou, Wisler Jacques, Yves Jean-Bart, Carline Choute, Franck Civil, Djo Volcy, Pierre O. Gabriel, Yves Philogène Labaze, Marco Bataille, Eddy Simon, Marie-Élyse Obas, Alix Carré, Frantz Liautaud, Margareth Graham, Lesly Bogat, Phèdre et Garry Georges notamment domineront le premier tableau de ce "Temple de la gloire".

Le clou de cet exceptionnel rendez-vous d'août 2021, c'est la présentation des représentants de la valeureuse génération "TOUP POU YO". Car en participant au concert mondial de 1974, les vaillants footballeurs de cette honorable génération ont, en effet, écrit le plus volumineux chapitre de l'histoire du sport national.

Indubiblement, 1974 est l'année majeure de la société sportive haïtienne. À ce titre, Munich 1974 est le plus précieux souvenir de notre histoire de peuple sportif. En constatant que les autorités étatiques tardent à décréter la "JOURNÉE NATIONALE DU SPORT" (15 juin ou une autre date) pour récompenser les compagnons du très regretté Manno Sanon et les autres héros sportifs nationaux, ça dérange énormément les témoins de cette mémorable épopée.

Construire un "Grand Temple" pour loger les gloires sportives haïtiennes, c'est une entreprise à haute portée de l'Académie internationale de baseball d'Haïti. C'est l'union du passé et du présent sur le trajet de l'avenir. Bravo IBAOH !

Raymond Jean-Louis

Pour tout commentaire, suggestion ou demande d'information sur l'une de nos publication, veuillez contacter les bureaux et le Staff de Haveson Florvil.

CEO & FOUNDER

HFE509.NET / ALPHANET / NTSM / HLCN / NUTRISCHOOL
[email protected] / WhatsApp Me

MAIN OFFICE: 37 Bourbon Street, Ouanaminthe, NE, Haiti.

Social Links:

Do you like it? Please, share! Like. Share on your prefered social networks.

THE MOST POPULAR ITEMS OF THIS WEEK: